7 - On se décide.

Publié par Lili Plume

Et puis vient le temps où il faut se décider. Maxime et moi, on a la tête pleine à craquer de toutes les informations entendues jusque là. Au lit, le soir, c’est difficile de s’endormir. On parle beaucoup. Ça fait du bien de parler. Moi j’exorcise tout ce qui me fait peur. Et à deux, on essaie de se focaliser sur tout ce qui peut nous attendre de positif dans cette aventure.

Et alors, est ce qu’on part ?

Mais bien sûr qu’on part. On le sait depuis ce fameux jour d’avril 2013 où on s’est retrouvé, tous les deux, sur cette terrasse ensoleillée. C’est impossible de refuser ce projet de vie qui nous va si bien. Les voyages ont toujours rythmé nos vies. Trois semaines en Chine avec le sac à dos, l’Afrique du Nord, Rome, New York… Et même avant de se connaître, on a beaucoup vadrouillé. Dans son annonce sur Internet, Maxime cherchait quelqu’un pour partir en Australie ! Je lui avais répondu : « Bonjour ! Je ne sais pas qui tu es mais l’Australie, ça me dit bien ! Allons-y ! »

Pour lui, c’est clair. Il m’en parle depuis longtemps. Vivre et travailler à l’étranger. Il en a fait la demande auprès de ses chefs il y a quelque temps. Et partir, c’est évoluer dans une entreprise. L’apprentissage du portugais ne lui posera pas de problèmes particuliers. Il maîtrise déjà parfaitement l’anglais et l’espagnol.

Pour moi, le cheminement a été plus long. De nature plus inquiète, je me fais surtout du souci pour Nathan. Dans quelle aventure va-t-on l’embarquer ? Mais personnellement, après quatorze années de travail, une pause est la bienvenue. Partir, sortir de la routine, apprendre une nouvelle langue, après l’anglais et l’allemand de mon enfance, découvrir une autre culture, un autre monde…Ça va me faire le plus grand bien !

Et Nathan a l’habitude de bouger. Il a plus voyagé en quatre ans que toute ma famille réunie. À un mois, il possédait déjà son passeport et prenait le même été, le bateau, l’avion et le train. Le matin, au réveil, il demande toujours du fond de son lit : « Maman, papa, on va où aujourd’hui? » Il est très sociable et curieux. Je suis sûre qu’il s’adaptera très bien. Ça ne peut que bien se passer.

Et bien voilà ! Je crois qu’on y est ! On part ! Et qu’importent les avis des uns ou des autres, on est prêts tous les trois à se lancer dans cette aventure !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :